Derniers sujets
» Acquisition du jour Supreme Pro-X Cam
Aujourd'hui à 9:04 par Nino

» choisir un smartphone durci pour le tir
Aujourd'hui à 6:58 par matr30

» HOWA 1500 + MDT
Mar 21 Nov 2017 - 20:01 par ARMECA

» NIMROD
Mar 21 Nov 2017 - 19:59 par ARMECA

» PROMO ACOG
Mar 21 Nov 2017 - 19:52 par ARMECA

» Munitions SAKO Racehead 308 Win 175 grs
Mar 21 Nov 2017 - 19:52 par ARMECA

» Munitions Sako Racehead 338 LM 300 grs
Mar 21 Nov 2017 - 19:50 par ARMECA

» Ouverture inscriptions TAUTAVEL 2018
Dim 19 Nov 2017 - 21:32 par Sniper78

» Crosses Bell & Carlson
Dim 19 Nov 2017 - 18:23 par ARMECA

» Tikka T3 7-08
Dim 19 Nov 2017 - 18:17 par ARMECA

» PROMO FIN D'ANNEE
Dim 19 Nov 2017 - 18:02 par ARMECA

» Journée TLD Gironde (Faisan Doré)
Jeu 9 Nov 2017 - 11:16 par CUSTOM

Partenaires



compensateur ou frein de bouche.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par Invité le Mar 13 Nov 2012 - 11:05

Promis Barry je ne cherchais pas a jouer les donneurs de leçons. Mais en tout cas merci a toi de bien vouloir essayer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par Invité le Mar 13 Nov 2012 - 11:35

@DN a écrit:Du double tap au fusil à verrou???

J'ai déjà vu en compétition de bench un tireur pour bénéficier de conditions de vents similaires tirer ces 5 cartouches de match en moins de 10 secondes. Ce n'est pas du Double Tap pas de la rafale non plus mais c'est bluffant a voir surtout quand tu vois le résultat en cible. Bon le monsieur n'est pas recordman du monde a 200m pour rien non plus

@DN a écrit:Gunny, je tire du .308 sans frein de bouche et je vois l'arrivée à 200m.

Tu as raison DN tu y arrives et je n'en doute pas un instant. Tu oublies juste dans ta réponse que ce résultat est celui non pas de ta carabine en 308 ou autre mais bien de l'ensemble que tu formes avec ton arme. Le tir c'est non seulement une arme et des accessoires mais c'est surtout l'ensemble formé par l'arme et la technique du tireur.

Quand j'ai commencé a enseigner le tir aux USA je me suis aperçu que le plus difficile était de faire réaliser a mes stagiaires des gestes qui étaient pour moi une évidence. Comme tout enseignant il m'a fallu analyser comment j'étais parvenu à ces automatismes pour les expliquer les faire comprendre et ainsi les partager.

Ce n'est pas parce que je fais 1m80 et chausse du 44 que je sais mieux faire un mawashi geri que mon camarade qui fait 1m 72 et chausse du 42. Mais c'est bien parce que l'on me l'a appris que je sais le faire aujourd'hui.

Le tir est comme les autres sports ce n'est pas parce que j'achète un kimono que je suis karatéka et ce n'est pas parce que j'achète une carabine a lunette que je suis tireur de LD.

Mais c'est surement parce qu'il a aimé les films de Bruce Lee ou de snipers qu'un jour n'importe lequel d'entre nous a posé le premier pas sur le longue route sur le chemin du savoir.

A titre personnel c'est quand j'ai eu l'impression de ne plus progresser en pratiquant le tir que j'ai cherché à l'enseigner et la j'ai découvert qu'il me fallait analyser mon acquis pour le transmettre. Résultat j'ai enseigné et surtout appris que j'étais encore loin de tout savoir. Et que pour enseigner mieux il me fallait savoir encore plus et que quand j'avais l'impression d'avoir fait le tour d'un sujet il me fallait en débuter un nouveau pour synthétiser ces deux savoir et les faire progresser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par guigz le Mar 13 Nov 2012 - 14:25

@Barry a écrit:
Gunny, à l'occasion et si tu le souhaites, je peux toujours te faire essayer l'arme à Ingwiller, car à Oberhoffen sur CT1, cela paraît compromis pour une durée indéterminée si ce n'est pire!....

si je peux etre de la partie pour ingwiller Very Happy

eh merde pour oberhoffen Crying or Very sad
avatar
guigz
Vétéran
Vétéran

Nombre de messages : 4488
Age : 42
Localisation : Alsace 67
Date d'inscription : 04/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par Barry le Mar 13 Nov 2012 - 14:45

@DN a écrit:Très beau jouet. Et jolis colliers.

Cela dit, je reste sur mon affirmation. Je crois quand même être sur de ce que j'affirme sachant que c'est moi qui suit derrière ma bestiole. Enfin, comme c'est une arme à verrou je n'est pas le problème des pièces mobiles induisant un mouvement de rotation de l'arme.

Mais bon pas de soucis, je ne cherche de toute façon pas à convaincre tout le monde. Chacun est donc libre de penser ce qu'il veut.

cheers Je te rassure, je n'ai jamais douté de tes propos! Preuve en est, je pense que cela est du à ma position quoique pour être plus précis, ce déplacement de l'arme ,je le vis lorsque je tir assis à la gauche de mon arme posée sur la table (au stand). En revanche, en y réfléchissant, cette sensation est bien moins importante lorsque je suis couché derrière l'arme.
Autre chose à ce sujet, je pense que la longueur du tube de 20 pouces doit malgré tout favoriser le relèvement de l'arme avec ce calibre.J'ai fais tirer (lui aussi assis) un camarade multi champion de France et ayant aussi un titre de vice champion du monde de tirs avec mon arme et y'a pas,cela bougeait pour lui aussi.
Comme tu le dis, je pense que c'est lié à la cinématique du réapprovisionnement d'une part et donc pour moi, à la longueur du tube. Ce même jour, impossible de faire afficher une vitesse sur le terminal de mon chrono! En regardant tirer mon collègue, j'ai vite compris, le souffle trop important soulevait le terminal situé à 40 cm et en arrière du tube! Il a fallu placer ce dernier à + d'1 mètre pour enfin voir les données s'afficher.
avatar
Barry
Vétéran
Vétéran

Nombre de messages : 1472
Age : 61
Localisation : Région de Strasbourg
Date d'inscription : 23/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par Springfield1903 le Mar 13 Nov 2012 - 19:06

Viper65 a écrit:
@Barry a écrit:Je ne "vérouille" peut-être pas suffisamment mon arme lors du maintien de celle-ci,mais je n'ai jamais souhaité être crispé derrière une arme.

Si tu me permets de te donner un conseil laisse moi te dire que le verrouillage de l'arme peut et doit se faire sans crispation , je m'explique.

Nombre de tireurs trouvent pénible de pousser l'arme avec l'épaule vers l'avant pour la caler lors du tir sur bipied. Cela entraine une crispation de l'épaule et de la nuque qui est exténuante et inconfortable.

Il existe un remède simple c'est celui de pousser l'arme vers l'avant non pas avec l'épaule mais avec tout le corps. fait le test de pousser avec la pointe de tes pieds ton tronc vers l'avant quand tu te trouves derrière ta crosse pour que ce soit tout ton corps qui la pousse et pas uniquement ton épaule forte. Puis relève les pieds pour que seul tes cuisses et ton ventre soient en contact avec le sol. le fait de relever tes pieds forcera a ce que la pression vers l'avant soit faite par le poids du corps et non tes pieds, sinon la crispation qui aura disparue de tes épaules se retrouvera sur tes pieds et chevilles. Une fois la position trouvée repose tes pieds au sol et oublie les.

la position nécessitera ton attention les 20 premières secondes car elle n'est pas naturelle puis ce fera oublier. La bonne "position" sera non pas une position telle ou telle mais bien une position dans laquelle le biped sera chargé sans aucun effort musculaire. Cette absence d'effort musculaire sera la garantie de ton confort dans la durée des tirs.

La course du corps entre "couché derrière la crosse" et "couché en chargeant le bipied" doit être de l'ordre de 4 à 5 cm max.

@ Pierre, pour charger le bipied et mieux vérrouiller, il y a plus simple... Essai après avoir pris la position de ramener la carabine à toi et avant de vérrouiller ne pas oublier l'orientation du tube pour pour éviter les contraintes...
avatar
Springfield1903
Fidèle
Fidèle

Nombre de messages : 319
Age : 47
Localisation : Comminges...
Date d'inscription : 02/11/2007

http://usmf.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par SETH le Mar 13 Nov 2012 - 19:18

C'est ce que je fais. Je soulève le buste pour permettre le retrait de l'arme vers l'arrière et rabaisse le buste pour pousser sur le bipied.
avatar
SETH
Vétéran
Vétéran

Nombre de messages : 6409
Age : 60
Localisation : ALSACE
Date d'inscription : 25/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par Invité le Mar 13 Nov 2012 - 20:41

@Springfield1903 a écrit:
@ Pierre, pour charger le bipied et mieux vérrouiller, il y a plus simple... Essai après avoir pris la position de ramener la carabine à toi et avant de vérrouiller ne pas oublier l'orientation du tube pour pour éviter les contraintes...

la position d'appuie stable du bipied est le point névralgique. Que ce soit dans la verte ou sur un pas de tir le blocage possible du bipied n'est pas multiple. Donc désolé mais je préfère que la partie mobile de l'ensemble arme/tireur soit le tireur. Dans ta proposition je lis "ramène la carabine à toi" je le conçois parfaitement dans le tir bretelle mais dans le tir bipied tu m'excuseras c'est a moi d'amener mon corps a la crosse pour completer le blocage par l'arrière du bipied qui est lui bloqué au sol. Si je peux modifier la position de l'arme c'est qu'elle n'est pas verrouillée.....

Je rappelle que la position a pour but de garantir la non perte de la ligne de visée après le départ du coup et pas subir le recul.

Si je prend mon arme en étau entre le sol ou est appuyé le bipied et mon épaule la seule chose qui reste "mobile" c'est la correction de mon dévert.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par OB & SV le Mar 13 Nov 2012 - 21:14

Qu'est ce que tu entends par "verrouillage"?
Après lecture de ton post, j'ai l'impression que tu veux réellement bloquer ton arme. D'ailleurs, tu précises que seule la correction du dévers reste possible.
C'est bien cela?
Et bien, si je partage ton avis sur le fait que le corps vient effectivement bloquer l'arme entre le bipieds et l'épaule, je ne conçois pas la rigidité.
Pour ma part et ma modeste expérience, j'ai toujours privilégié la souplesse et le relachement total de l'arme, qui bien sur est malgré tout calée entre son bipieds et l'épaule. Cependant, je n'y ajoute aucune contrainte. La seule crispation si je puis dire, c'est le muscle de mon index, et encore.
Tout le reste est parfaitement détendu, je trouve que ma méthode me va bien et ça marche pas mal ma foi.
Pour la reprise de la ligne de mire, à 600, j'ai toujours eu le temps (avec un peu d'entrainnement) de la récupérer avant l'impact.
Faut dire aussi que je ne change pas d'arme, de lunette, ni de munitions tous les 5 jours et tous les 3 chargeurs. C'est peut être pour cela que je m'y suis bien habitué ?
avatar
OB & SV
Fidèle
Fidèle

Nombre de messages : 476
Date d'inscription : 24/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par Invité le Mar 13 Nov 2012 - 21:24

OB & SV a écrit:Qu'est ce que tu entends par "verrouillage"?
Après lecture de ton post, j'ai l'impression que tu veux réellement bloquer ton arme. D'ailleurs, tu précises que seule la correction du dévers reste possible.
C'est bien cela?
Et bien, si je partage ton avis sur le fait que le corps vient effectivement bloquer l'arme entre le bipieds et l'épaule, je ne conçois pas la rigidité.
Pour ma part et ma modeste expérience, j'ai toujours privilégié la souplesse et le relachement total de l'arme, qui bien sur est malgré tout calée entre son bipieds et l'épaule. Cependant, je n'y ajoute aucune contrainte. La seule crispation si je puis dire, c'est le muscle de mon index, et encore.
Tout le reste est parfaitement détendu, je trouve que ma méthode me va bien et ça marche pas mal ma foi.
Pour la reprise de la ligne de mire, à 600, j'ai toujours eu le temps (avec un peu d'entrainnement) de la récupérer avant l'impact.
Faut dire aussi que je ne change pas d'arme, de lunette, ni de munitions tous les 5 jours et tous les 3 chargeurs. C'est peut être pour cela que je m'y suis bien habitué ?

tu as tout a fait raison ça marche très bien mais la réponse que tu cites parles de trouver une solution a la perte de la cible du fait du recul. Dans la technique dont je parle le résultat n'est pas d'améliorer le groupement ni de le dégrader elle a pour but de faire que arme et tireur ne fasse plus qu'un. Il n'y a pas de crispation autre que le doigt sur la détente et même elle peut être compensée par l'appui de l'index en question le long du pouce.

La technique a pour but de compenser le risque de perte de la cible dans le champ de la lunette avant l'apparition des si décriés freins de bouche qui rendent cela plus simple.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par Invité le Mar 13 Nov 2012 - 21:34

Un peu comme dans la technique de la Weaver Stance ou la poussée de la main faible sur la main forte verrouille le poignet et l'épaule pour limiter le relèvement de l'arme. Adjointe a un pouce porté au dessus de la sureté pour compenser la torsion du poignet provoqué par la fuite des gazs par la fenêtre d'éjection? le double tap n'est réalisable que si le recul est compensé et pas subi .

Dans le domaine du tir au pistolet ou a l'arme d'épaule il est important de comprendre les contraintes physiques et musculaires pour en tirer avantage. Nos amis archers ou kendokas le savent depuis des siècles. Et ce n'est pas en tir ISSF qu'on l'enseigne....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: compensateur ou frein de bouche.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum